header_image
Résultat de votre recherche

Préparer son dossier de financement

Posté par alex sur 13 mars 2016
| 0

Bien préparer son dossier de demande de prêt nécessite du temps mais permet d’améliorer l’efficacité et la rapidité des banques lors de l’étude de votre dossier.

La constitution du dossier

Un dossier de financement se compose le plus souvent des éléments suivants

  • Questionnaire de demande de prêt à compléter et signer (fourni par les banques),
  • Toutes indications l’acquéreur du bien (personne physique, couple, indivision, SCI, etc.) avec conventions, statuts, régime matrimonial ou contrat de mariage, etc.,
  • Justificatif des revenus des trois derniers mois accompagné du contrat de travail, des deux derniers avis d’imposition, ou de toute indication sur l’origine des revenus (trois derniers bilans et comptes de résultats pour les commerçants et professions libérales),
  • Etat détaillé du patrimoine et de ses revenus, des charges et dettes déjà contractées,
  • Contrat de réservation (neuf) ou promesse de vente (ancien) du bien à acquérir,
  • Devis, plans, arrêté de permis de construire, calendrier d’exécution des travaux ou contrat de construction pour une maison individuelle.

  • En cas de prêt relais

  • Titre de propriété du bien à revendre, avis de valeur ou rapport d’expertise et tableau d’amortissement des prêts en cours,
  • Calcul de la plus-value éventuelle,
  • Etat hypothécaire du bien à acquérir (à demander à votre notaire),
  • Mandat de vente ou promesse de vente signée,
  • Questionnaires relatifs à l’assurance des prêts sollicités à cet effet.

  • Pour certains crédits aux montants élevés, ou dans certains cas, les assureurs demandent à l’emprunteur de se soumettre à une visite médicale ou à des examens spécifiques afin de mieux mesurer le risque encouru (les coûts correspondants étant assumés par la compagnie d’assurance).

    Les assurances spécifiques

    Certains acquéreurs sont difficilement assurables en raison de leur âge ou d’un état de santé particulier qui peut révéler un risque pouvant survenir au cours du remboursement de l’emprunt à long terme.

    Afin de ne pas exclure ce type d’emprunteurs, les banques ont adapté les niveaux d’âge à l’évolution de l’espérance de vie. Elles sont aujourd’hui en mesure d’adapter le niveau des primes d’assurance au profil de chaque emprunteur.

    En ce qui concerne les candidats emprunteurs atteints d’une affection grave au moment de la souscription de leur emprunt, une convention particulière, la convention AREAS, a été régularisée afin de mutualiser ce type de risque et éviter ainsi de refuser un financement sur ce seul fondement.

    Laissez une réponse

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    • Réinitialiser mot de passe

    • Contact

      3, rue des écoles 92210 Saint-Cloud

      01 47 71 21 26

      contact@sequoia-immobilier.fr

    • Trouvez un bien

      0 € à 3 000 000 €

    • Dossiers pratiques

    • Calculez votre emprunt